Search Menu
Deutsch Français
WC Heerenveen 2017.png Santa Claus Cup Grand Prix of Bratislava Skating Chanel
Season 2017 - 2018  4. - 10.12.2017

  6. - 9.12.2017

live

 15. - 17.12.2017  
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2014 JoomlaWorks Ltd.

Patinage Artistique - Planning général

Prélude aux Championnats du monde de patinage artistique et de danse sur glace à Helsinki

taitoluistelun mm jussicessi helsinki srgb copy 1

Du 29 mars au 2 avril, les meilleurs patineurs et danseurs sur glaces du monde se mesureront dans la capitale finlandaise. Parmi eux 4 Suisses.

 Horaire 

Yasmine Kimiko Yamada (EC Zürich), Stéphane Walker (CP Sion) ainsi que le couple Ioulia Chtchetinina et Noah Scherer (CP La Chaux-de-Fonds) sont les quatre champions Suisses qui représenteront l’USP.

Les participants aux CM ont également en perspective les Jeux Olympiques de 2018 à PyeongChang. La majorité du quota des places pour une participation en Corée du Sud va être attribuée ces prochains jours dans l’aréna de Hartwall. 24 sur les 30 places en catégorie individuelle, 16 sur les 20 chez les couples et 29 sur les 30 en danse sur glace. Le restant des places sera attribué en septembre lors du Nebelhorn-Trophy à Oberstdorf. (Déroulement voir le règlement ISU)

LES DAMES D'ABORD 

YasmineYamadaVorschau

Mercredi (29.03) ce sont les dames ainsi que les couples qui débuteront la compétition en présentant leur programme court. Les choses sérieuses vont donc commencer pour Yasmine Yamada, Ioulia Chtchetinina et Noah Scherer.

Pour Yasmine Yamada il s’agit de sa deuxième participation à des Championnats du Monde. L’année passée elle avait fini au 34ème rang et cette année elle s’est classée au 27ème rang lors des Championnats d’Europe. L’expérience acquise lors de ces deux compétitions va sûrement lui profiter.

L’exaltation est grande, les préparations se sont déroulées comme prévu et les dernières petites modifications ont été intégrées aux programmes. « Nous nous sommes beaucoup entraînés et avons rajoutés des pas afin d’obtenir le maximum, également dans les levels », rapporte-t-elle avant son départ. 

YasmineYamadaVorschau1

« Mon but c’est de pouvoir présenter les mêmes prestations que lors des entraînements. Mes valeurs de bases en technique sont l’une de mes forces avec lesquelles je pars au CM. »

Ce n’est que la troisième participation à une grosse compétition internationale pour l’élève d’Igor et de Stanislav Samohin et une qualification parmi les 24 meilleurs pour le programme libre est le but premier. Est-ce que la jeune patineuse de 19 ans sera plutôt nerveuse ou plutôt calme lorsque les choses seront sérieuses ?

« C’est chaque fois différent » décrit Yasmine Yamada les moments juste avant le début de la musique. « Parfois je suis nerveuse, parfois je suis plutôt tranquille. Je crois que le plus important n’est pas comment on se sent dans ces moments-là mais comment on arrive à se gérer et à se positiver. Je me réjouis de cette aventure, c’est chaque fois un moment unique. »

QUAND DEUX NE FONT QU'UN 

ChtchetininaSchererVorschau

Pour Ioulia Chtchetinina et Noah Scherer, les CM d’Helsinki sont également leur troisième grande compétition internationale. L’année passée lors de leur première internationale ils avaient obtenu le 18 rang et lors des Championnats d’Europe en janvier ils ont réalisé une 17ème place. A cette occasion, moins d’un demi-point avait manqué pour une participation au programme libre. Pour les CM ils ont donc  modifié un peu leur programme court. « Dans le programme court nous avons remplacé le Salchow lancé par le Lutz lancé », explique Ioulia, «  nous avons également travaillé la qualité des éléments « simples » comme la spirale de la mort, les pirouettes et les séquences de pas afin de ne perdre aucun point aux levels et aux GOEs (degré d’exécution).

Il n’y a pas qu’au niveau de la technique que le couple peut être fier de ses progrès.

« Les plus grands progrès que nous avons fait en tant que couple sont dans le style de patinage et le patinage parallèle. Il n’y a encore pas si longtemps on nous voyait comme deux patineurs individuels qui font des éléments ensemble. Nous voulons casser cette image et que l’on nous voit sur la glace comme un véritable couple. »

Le couple a utilisé la période entre les CE et les CM pour s’entraîner intensivement et également renforcer leur confiance en eux grâce à une première victoire internationale. « Après les CE nous avions déjà trois semaine plus tard le Bavarian Open », raconte le couple. « Pendant ce temps nous nous sommes entraînés une semaine à Oberstdorf et avons travaillé aux côtés de Jean-Francois Ballester ainsi qu’Alexander König. Nous sommes revenus d’Oberstdorf avec notre première victoire internationale ainsi qu’une nouvelle meilleure prestation.

ChtchetininaSchererVorschau1

Après quelques jours de repos, la préparation aux CM a directement commencé.

« La première partie de la préparation s’est faite comme d’habitude à la Chaux-de-Fonds » raconte Ioulia, « nous sommes ensuite allés à Oberstdorf pour les deux dernières semaines (13-24 mars) afin d’avoir les meilleurs conditions possible d’entraînement et de pouvoir s’entraîner aux côtés d’Aliona et Bruno. Durant la préparation nous avons également participé à deux galas.

Déjà dès les premiers entraînements avec les meilleurs couples du monde, Ioulia Chtchetinina et Noah Scherer jubilaient.

"Le plus souvent, une atmosphère très positive domine entre les athlètes pendant les entraînements officiels » raconte Ioulia, « on bavarde, rit et on échange. Le plus souvent on trouve simplement des sujets communs qui nous lient et qui nous passionnent. Parfois des amitiés internationales se créent aussi, ce que je trouve très enrichissant. »

Une année est passée depuis les débuts en CM. Qu’est-ce qui est différent cette fois? 

« L’année passée nous nous sommes qualifiés au dernier moment pour le CM et c’était un réel succès de pouvoir être de la partie lors de notre première saison ensemble. C’était pour tous les deux la première compétition d’une telle envergure. Nous ne savions pas ce qui nous attendait et comment nous allions nous sentir. Nous étions simplement contents de pouvoir participer », se souvient le couple.

« Cette année c’est différent car nous avons déjà une certaine expérience et aussi quelques attentes. Nous espérons, comme beaucoup à ces CM, obtenir une des places du quota pour les Jeux Olympiques. Cependant nous savons aussi que c'est un but élevé dans une forte catégorie de 29 couples. En tout cas nous voulons faire tout ce que nous pouvons et montrer une superbe prestation.

« Quitter Helsinki avec un bon sentiment, en ayant montré tout ce dont nous sommes capable serait un sentiment très cool! Nous nous réjouissons énormément de pouvoir participer à cette expérience et de faire partie de la compétition la plus importante de la saison. »

TOUTES LES BONNES CHOSES VONT PAR TROIS 

StéphaneWalkerVorschau2

C’est jeudi (30.03) que les hommes feront leur apparition dans cet événement.

Stéphane Walker va représenter la Suisse pour la troisième fois à un CM. L’élève de Franca Bianconi est satisfait de sa préparation aux CM. En particulier aussi avec son dernier concours à Innsbruck.

« Lors de la dernière compétition à Innsbruck j’ai montré dans le programme libre 2 triple Axel », exultait le jeune homme de 26 ans. « Dans le programme court j’ai affiné la chorégraphie et l’interprétation, enjolivé un peu les pirouettes et travaillé sur les détails, afin que chaque petit point compte. » Le 17ème des Championnats d’Europe doit figurer parmi les 24 meilleurs, donc se qualifier pour le programme libre, s’il veut avoir une vraie chance d’avoir une place de départ aux Jeux Olympiques. 

StéphaneWalkerVorschau

Lors des entraînements, le Champion Suisse travaille au quadruple Toeloop mais ne l’a encore jamais intégré dans ses programmes en compétition. Les quadruples sauts sont un thème récurrent chez les hommes depuis des années et seront peut-être décisifs lors de la lutte pour le titre.En 2010 le champion olympique de 2006, le Russe Jewgeni Pluschenko, exigeait au moins un saut quadruple chez les messieurs. Depuis certains présentent déjà plusieurs quadruple ou même quintuple. En particulier des patineurs aux racines asiatiques comme par exemple Nathan Chen, Yuzuru Hanyu, Boyang Jin ou Shoma Uno qui ont dernièrement toujours intégrés plusieurs quadruple sauts dans leurs programmes.

« Je trouve ça dingue, ce que ces jeunes réalisent sur la glace », s’exprime Stéphane Walker en saluant les prestations de la concurrence. « Un grand respect. Quand quelqu’un a les dispositions physiques et qu’il travaille dur pour arriver à montrer cela, c’est super. Le niveau de la compétition est ainsi très élevé et oblige presque chacun à montrer un quadruple saut – cela fait partie de l’évolution du sport. »

Marquer les esprits par ses programmes n’est cependant pas uniquement dépendant des plus grandes difficultés techniques présentées.

« Je voudrais pouvoir saisir le public et lui faire partager ce que je fais. Je veux être moi-même et exprimer ce qui me fait bouger et ce que je suis ». 

HORAIRE

29.3.2017           10.40–16.30 Short Program, Ladies

      18.10–23.00 Short Program, Pairs

30.3.2017           12.10–17.40 Short Program, Men

      18.55–22.00 Free Skating, Pairs

31.3.2017           11.00–16.00 Short Dance, Ice Dance

      18.00–22.00 Free Skating, Ladies

1.4.2017             10.50–15.00 Free Skating, Men

      16.35–20.00 Free Dance, Ice Dance

2.4.2017             14.00–16.30 Exhibition of the Champions

 

Selektionskonzept SEV/Swiss Olympic

 

isu

SO 3 10 cmyk 68910

SSH o Kont cmyk d

  

SpoSpo breit

 coolandclean Promovere 

I believe in you

Swiss Ice Skating, Haus des Sports, Talgut-Zentrum 27, 3063 Ittigen b. Bern, Fon 031 359 73 60, E-Mail