Search Menu
Deutsch Français
WC Heerenveen 2017.png Merano Cup Skating Chanel
Season 2017 - 2018  31.10 - 4.11.2017 16. - 19.11.2017  21. - 26.11.2017  
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2014 JoomlaWorks Ltd.

Patinage Artistique - Planning général

Avant le Nebelhorn-Trophy à Oberstdorf

Du 27 au 30 septembre, les dernières places de quota pour les Jeux Olympiques 2018 seront attribuées au Nebelhorn Trophy à Oberstdorf (D).

ESZ Oberstdorf

24 dames et messieurs, 19 couples de danse sur glace et 16 couples de patinage artistique se sont déjà qualifiés aux Championnats du monde de patinage artistique à Helsinki pour les jeux olympiques qui auront lieu en Corée du Sud. Les athlètes des pays qui n'ont pas pu être qualifiés en Finlande obtiennent maintenant une deuxième chance à Oberstdorf. Six dames, six hommes, cinq couples de danse sur glace et quatre couples de patinage artistique.

Pour le compte de la Suisse, Alexia Paganini (WSC) et Stéphane Walker (Sion) se battront dans le Centre des sports de glace d’Oberstdorf pour une place de départ aux Jeux Olympiques. Ils seront accompagnés par le couple de danse sur glace composé de Victoria Manni et Carlo Röthlisberger (CP Lugano)  ainsi que du couple Alexandra Herbrikova et Nicolas Roulet (CP Neuchâtel) .

Les préparations sont en cours. La pression monte surtout pour Alexia Paganini et Stéphane Walker qui ont une bonne chance d’obtenir une place de quota.

Le rêve des Jeux Olympiques – cette fois, il devrait se réaliser

Le jeudi (28.9) ce sera au quadruple champion suisse de présenter son programme court en premier. 

StephaneWalker

«J'ai créé un nouveau programme court, assez moderne, sur la bande-son du «The Great Gatsby », explique Stéphane Walker pendant la préparation pour cette compétition importante. Après discussion avec son entraineur il a décidé de garder son ancien programme court pour Obertsdorf. « J'ai également gardé le programme libre de l'année dernière, parce que je me sens très à l'aise avec cette musique et je ne voulais pas perdre trop de temps pour m'habituer à une nouvelle musique, aux nouveaux rythmes et à de nouveaux automatismes.»

Les préparatifs pour cette saison spéciale ainsi que l’échéance avancée due aux qualifications olympiques lui ont laissé peu de temps pour le repos. «Je me suis entrainé durant tout l'été et j'ai travaillé dur sans grande pause», explique l’athlète de 26 ans. «Heureusement, la santé était de la partie.» Je me suis entrainé d'avril à juillet à Bergame, puis 2 semaines à Asiago et une semaine à Brigue. Je n'ai pas changé grand-chose en comparaison de l'été dernier, je n'ai juste pas pris de pause et pas de vacances. »

Pour le moment il n’intègrera pas de nouveaux éléments dans ses programmes, comme un quadruple  par exemple. «Au début de l'été, j'ai travaillé sur des nouveaux éléments, comme le quadruple Toeloop ou encore des transitions plus difficiles avant le triple Axel et les autres triple sauts.» Mais ensuite, je me suis rapidement recentré sur mes deux programmes pour les perfectionner et stabiliser les éléments. »

Stéphane Walker mit Trainerin Franca Bianconi

Avant la qualification olympique Stéphane Walker se présentera aux compétitions internationales. «Je suis ravi que les compétitions soient à nouveau à l'ordre du jour. L'été était long et sans compétitions, parfois c’était un peu ennuyeux et il était aussi difficile de toujours se motiver pleinement», dit le protégé de Franca Bianconi.

« Le 2 septembre, j’ai participé au Slovenia Open, puis  le 14 septembre j'ai un match à domicile à Bergame et en fin septembre il y a une épreuve de confrontation dans l’idyllique Allgäu.»

En 2013 déjà il a concourue à Oberstdorf pour une place de départ aux jeux olympiques, mais a dû faire face à des concurrents meilleurs que lui. Maintenant, il ne veut plus laisser passer cette chance.

« J'ai beaucoup travaillé sur ma propre personne. J'ai reconnu mes faiblesses et j'ai pris toutes les mesures nécessaires, afin de dépasser moi-même, de repousser mes limites et me débarrasser de mes inhibitions. Maintenant, je me sens très à l'aise dans ma peau, fort, confiant et j’ose prendre ma place pour montrer ce que je peux faire et qui je suis. »

Joie anticipée et respect – La première mission importante pour la Suisse

Chez les dames, la bataille pour les places aux Jeux Olympiques commencera le vendredi (29.9).

AlexiaPaganiniPortrait

Alexia Paganini, la Suisse-américaine qui aura bientôt 16 ans, représentera pour la première fois la Suisse dans une compétition aussi importante. Joie anticipée, ou respect de la mission, qu'est-ce qui prédomine?  Le respect de la mission », telle est sa réponse spontanée. «Bien sûr, je suis impatiente de relever le défi, mais je sais que cela vient avec une certaine responsabilité. Je me prépare aussi professionnellement que possible.»

Les fans de patinage artistique suisses ne savent pas grand-chose du jeune talent à ce jour.

Elle est née aux États-Unis, dans l'état du Connecticut. La famille vit maintenant dans l'état de New York. Presque dès le début, le patinage sur glace fit parti de sa vie. « Alors que je n’avais que deux ans, ma mère nous a emmenés mes frères et moi à la patinoire, et je me suis immédiatement sentie à l'aise », se souvient Alexia Paganini. « J'ai commencé sur la patinoire PlayStation à Rye, NY, un Disneyland en miniature. » Je me suis sentie comme une princesse sur la glace.

Le plaisir de cette discipline sportive se transforma rapidement en succès. Cette saison, l'élève d'Igor Krokavec et de Craig Maurizi fait ses débuts dans la catégorie des Séniors. Elle n’aurait jamais osé rêver de concourir pour une place de quota olympique suisse pour les jeux en Corée du Sud. « J'ai toujours voulu être une patineuse de première ordre et d’avoir du plaisir », dit Alexia Paganini.

« C'est un grand honneur pour moi de représenter la Suisse. Je suis très heureuse et reconnaissante de l'occasion. » 

Alexia PaganiniVorlaufen

Elle possède les compétences sportives nécessaire pour obtenir une place de quota pour les jeux. « Les combinaisons comme triple-Lutz/triple-Toeloop, ou double Axel/Rittberger/triple-Salchow comptent parmi les points forts de mes programmes, le triple flip aussi.  Pour le Nebelhorn Trophy, je travaille beaucoup sur la constance de l’exécution de ces éléments. »

Son domicile sportif en Suisse se trouve au Club de patinage de Winterthur, aux USA elle s'entraîne dans l’Ice House de Hackensack, au Club de patinage de New York.

Qu'est-ce qui caractérise l'adolescente sur la patinoire et en dehors, quel genre de personne est-elle? « Laissez-moi commencer par mes qualités. Je suis créative, curieuse, j’ai toujours envie d’apprendre quelque chose ou d’essayer de nouvelles choses, et j’ai les pieds sur terre. », se décrit Alexia Paganini. « Mes points forts sont mon ambition, ma positivité et le fait de me battre pour atteindre mes objectifs. Mes faiblesses étant mon obstination occasionnels et mon sens de la répartie en anglais. En dehors du patinage, je m'intéresse aussi aux spectacles de Broadway, à la musique classique, au style, à la mode et aux médias sociaux. J'aime voyager et j'ai hâte de voir et découvrir de nouvelles cultures. Si on me pose des questions sur mes modèles, ce sont surtout mes parents. »

Le compte à rebours est en cours

Il reste moins de 20 jours jusqu'à ce que la 49eédition du Nebelhorn Trophy commence et que les dernières places pour PyeongChang soient attribuées.

De nombreux fans suisses de patinage artistique seront sur le chemin d’Oberstdorf et supporteront Alexia Paganini et Stéphane Walker ainsi que le reste de l’équipe suisse.

Comment Alexia Paganini se sentira-t-elle quand son nom sera appelé, est-ce qu’elle pense déjà à ce moment? « Oui, j’y pense parfois. Ça fait partie de ma préparation mentale. I am looking forward to it. »

Une débutante et un patineur routinier, tous deux peuvent briller à Oberstdorf et assurer une participation de la Suisse aux JO. « Je suis convaincu que j'ai le potentiel et le niveau pour me qualifier et participer pour la première fois aux Jeux olympiques », explique Stéphane Walker.

« Ce serait la récompense méritée pour des nombreuses années de travail acharné. Je me bat surtout contre moi-même, c’est à dire que je dois surmonter ma nervosité et être capable de m’exprimer librement sur la glace. 

Horaires
Jeudi, 28.09.2017 ab 10.00h

  • Danse sur glace  Short Dance
  • Couples programme court
  • Messieurs programme court

Vendredi, 29.09.2017 ab 8.45h

  • Dames programme court
  • Couples programme libre
  • Messieurs programme libre

Samedi, 30.09.2017 ab 9.00h

  • Danse sur glace programme libre
  • Dames programme libre

 

isu

SO 3 10 cmyk 68910

SSH o Kont cmyk d

  

SpoSpo breit

 coolandclean Promovere 

I believe in you

Swiss Ice Skating, Haus des Sports, Talgut-Zentrum 27, 3063 Ittigen b. Bern, Fon 031 359 73 60, E-Mail